Commander chinois : une question de chance

Published on 27/04/2017

La plupart du temps au restaurant, on pointe ce qu’on veut ou on le mime. Pas le choix, peu de Chinois parlent anglais.

Dans le meilleur des cas, nous avons internet et Google Traduction (même si la traduction est médium saignante). Dans le pire des cas, on finit par mimer un wrap au poulet.

Heureusement, les restaurants les mieux préparés ont un menu imagé, même si un dumpling au bœuf et au pigeon ça se ressemble un peu. Par contre, quelques exceptions subsistent encore et certains restaurants n’ont aucun menu imagé, on doit alors faire confiance au hasard…

Alex Grandmont – Mission Chine 2017